Réunis en assemblée générale vendredi matin à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), les actionnaires du groupe français de distribution ont voté à 97,72 % l’inscription, en préambule des statuts de la société, d’une « raison d’être ».

« Notre mission est de proposer à nos clients des services, des produits et une alimentation de qualité et accessibles à tous à travers l’ensemble des canaux de distribution. Grâce à la compétence de nos collaborateurs, à une démarche responsable et pluriculturelle, à notre ancrage dans les territoires et à notre capacité d’adaptation aux modes de production et de consommation, nous avons pour ambition d’être leader de la “transition alimentaire” pour tous », selon ce préambule.

La disposition de « société à mission », prévue par la loi Pacte sur la croissance promulguée le 23 mai 2019, permet à une société commerciale d’intégrer dans ses statuts des objectifs sociaux et environnementaux auxquels elle consacrera des moyens et un suivi.

« La transition alimentaire est un mouvement irrépressible. [...] nos clients veulent que le “bien manger” soit à leur portée », tout en assurant « un juste retour à la terre », via de meilleures rémunérations aux agriculteurs, et un soin plus grand apporté à la planète, a affirmé M. Bompard.

« C’est le grand défi de notre siècle », a ajouté le P-DG, qui s’est dit convaincu de la « responsabilité historique » de la grande distribution en la matière.

Dans le même ordre d’idées, le groupe a annoncé jeudi soir avoir réalisé une « opération de crédit avec composante RSE » (responsabilité sociétale des entreprises, NDLR) avec plusieurs banques, pour un total de 3,9 milliards d’euros.

Dans ce cadre, une « structure d’investissement affectée à la “transition alimentaire” a été mise en place », qui sera « abondée systématiquement par Carrefour et les banques en fonction de l’évolution de l’indice “RSE et transition alimentaire” » du groupe.

Ces « facilités de crédit » arriveront à échéance en juin 2024 et s’inscrivent « dans la stratégie de sécurisation des financements à long terme de Carrefour », a précisé le groupe dans un communiqué.

AFP