Les céréales françaises – sous la pression des bonnes perspectives de récolte et d’un manque de compétitivité en blé, d’un marché plutôt lourd actuellement en orge de brasserie de printemps et de maïs – ne suivent plus les prix US vers le haut et voient leur prix baisser ou monter très légèrement (maïs) seulement cette semaine.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
5%

Vous avez parcouru 5% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé dopé par un appel d’offres égyptien

Votre analyse quotidienne du marché - Oléagineux

Le colza baisse, sous pression des autres oléagineux

Les prix du colza accusaient jeudi après-midi une forte baisse, sous pression d’autres oléagineux.