« Les emblavements en pommes de terre de conservation s’élèvent à 148 290 ha en 2019 contre 145 260 ha en 2018 », indique l’UNPT (producteurs) et le CNIPT (interprofession) dans une note commune le 13 juin. Cela représente une hausse de 2,1 % des surfaces, soit plus de 3 000 ha supplémentaires.

Les hectares additionnels sont essentiellement observés dans les Hauts-de-France (+2 250 ha) faisant suite à la forte demande industrielle. À elle seule, la Région des Hauts-de-France représente près de 64 % des surfaces françaises de pommes de terre de conservation.

« Pour l’évaluation du rendement et donc de la production, il faudra suivre l’évolution des conditions météorologiques et les prélèvements réalisés en parcelles par l’UNPT, dans les semaines à venir », indiquent-ils.

H.P.