Ce projet porte à expérimentations plusieurs dispositions avec en particulier la création d’un Cercle 0. Ce nouveau « territoire » annoncé lors des réunions du Groupe national loup devrait comprendre les communes qui ont fait l’objet d’un nombre d’attaques supérieur ou égal à 15 par an en moyenne sur la période 2016-2018. C’est le préfet coordonnateur qui sera chargé d’établir la liste des communes concernées.

Une nouvelle catégorie de tirs de défense appelés de « défense mixte » est aussi prévue en Cercle 0 et dans les zones difficilement protégeables situées dans certains fronts de colonisation. Ce tir pourra comprendre 3 tireurs.

Les tirs de prélèvement simple vont être réalisables dès le 1er juillet dans le Cercle 0 et dans les zones difficilement protégeables.

Un quota porté à 17 %

Les chasseurs pourront avoir recours à du matériel sophistiqué. L’arrêté prévoit, que ceux munis d’une habilitation, pourront utiliser les dispositifs de repérage utilisant la technologie d’amplification de lumière ou la détection thermique dans l’objectif de tirs de prélèvement.

L’arrêt prévoit aussi l’augmentation du taux de prélèvement à 17 %, soit autour de 90 loups au moins. Si le plafond était atteint avant le 31 décembre 2019, la possibilité d’aller jusqu’à 19 % sera ouverte.

M-F.M.