À La Chapelle-Montreuil (Vienne), le 4 juillet 2019, la température a déjà atteint 30°C à 11 heures du matin, mais Véronique et Philippe Bouchenoir (lire encadré) ne sont pas inquiets pour le confort de leurs vaches prim’holsteins, car dans leur nouvelle stabulation l’ambiance s’est beaucoup améliorée. « Il y a toujours deux à trois degrés de moins qu’en plein soleil, constate...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
12%

Vous avez parcouru 12% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !